Felix Melia

26.06 — 10.07.14
SOIRÉE DE PROJECTION ET DISCUSSION 26 JUIN À 19H

 

Le travail de Felix Melia explore la notion d’espace. L’artiste appréhende les récits et significations encodés aux espaces architecturaux, aux infrastructures et à différents évènements. Son travail émerge souvent d’un conflit entre l’expérience d’un lieu et les récits le représentant. Ses vidéos tentent de «réfracter» et de «distiller» le potentiel sémantique des lieux et des objets auxquels il se confronte. Melia place son travail au croisement de récits romantiques, sociaux et visuels, et les dynamiques spatiales, physiques et perceptuelles qui les produisent.

Felix Melia présentera des extraits de 3 travaux au Cinema Dynamo: Place of Dead Roads, 2014 (En collaboration avec Josh Bitelli); A Day Like Any Other, 2013; Dogs On The Roads, 2011.

Place of Dead Roads, 2014
(En collaboration avec Josh Bitelli)

Négociant entre accès et entraves, parcours souhaité et protocole, le film documente un certain nombre d’espaces lourds de sens: un cinéma abandonné rempli de protections pour moteurs, la zone d’influence de l’une des plus grandes boîtes de nuit d’Afrique du Nord et une vaste étendue de bâtiments reconvertis.

Deux motocyclistes en vélomoteur sont les porteurs d’un drapeau transparent. Alors qu’ils errent sans but sur des routes infinies, le drapeau flotte dans le vent déformant à travers lui le paysage, et donnant forme à la colonne d’air dans laquelle il s’agite. L’action prend place parmi un groupe de bâtiments et de panneaux de promotion immobilière en ruine, dans un paysage de terres arides, de murs érodés et des montagnes de l’Atlas.

Le film explore les relations entre le romantique, les récits traditionnels du voyage et les notions de mobilité sociale, de travail et de production. Toute hiérarchie parmi les récits racontés est dissipée en un récit holistique; les systèmes qui les ont constitués s’entremêlent.

A Day Like Any Other, 2013

A Day Like Any Other est constitué d’éléments vidéo et audio du film Hood 2 Hood The Blockumentary, réalisé par Aquis Bryant, et de Fin de Partie de Samuel Beckett. La vidéo compare la nature répétitive et cyclique des évènements dans la pièce de Beckett et les explications et récits récurrents d’une «vraie» vie dans Hood 2 Hood; des récits qui font allusion à la philosophie sédentaire et l’immobilité sociale imposées aux protagonistes. Les mots «all day everyday» caractérisent l’imagerie du film. Une expression souvent utilisée dans les extraits vidéo, elle décrit un refus de se rendre, d’abandonner, tout en soulignant la dynamique limitée de l’environnement dans lequel les personnages vivent.

En faisant cette comparaison et en utilisant du matériel approprié d’internet (vidéo et audio), A Day Like Any Other considère également les possibilités et contradictions entre déplacements physiques et culturels, distances et mobilités.

Dogs On The Roads, 2011

L’idée de ce travail a débuté en réponse à une histoire, entendue par hasard dans une rue de Varna, une station balnéaire bulgare. Pendant plusieurs années, la station était dominée par des gangs criminels. Les résidents de la banlieue de la ville, dans un effort de protéger leur propriété et d’assurer leur sécurité, ont placé des chiens de gardes derrière des barrières de grillages. Si le pouvoir des gangs est désormais affaibli, ces rues vides contiennent toujours les reliques de cette histoire. Alors que les chiens aboient sans interruption contre la chaleur de la journée, la caméra tente non pas de mettre en lumière le passé sensationnel de la ville, mais plutôt l’étrange silence du présent.

Melia abordera également durant la discussion un autre projet en cours, débuté en 2012:

Vast Montage (Vastmontage.tv), 2012

Vast Montage est un projet en cours qui a été conçu à partir, et construit pour, internet. Vastmontage.tv invite les gens à télécharger des extraits vidéos simples et singuliers afin de les ajouter à une archive qui diffuse au hasard ces vidéos. Le but du projet est de refléter et «réfracter» les méthodes à travers lesquelles notre utilisation d’Internet nous engage dans un processus sans fin d’édition et de montage; sélectionnant des images, ou arrangeant des images de l’immense «monde» de l’information, et les comparant et analysant. Cette pratique est comparable à la manière dont nous filtrons et formons des séquences narratives des phénomènes esthétiques et sociales auxquelles nous sommes confrontés dans nos vies vécues dans une espace tridimensionnel.

DATES À NE PAS MANQUER

Exposition: 26.06 — 10.07.14
Lancement en présence de l’artiste le jeudi 26 juin, accueil dès 18h30 et projection à 19 heures.

HORAIRES

Mardi – dimanche, de 11h à 18h. Entrée libre.

Ed Atkins sera l’un des artistes de la Biennale de l’Image en Mouvement organisée par le Centre d’Art Contemporain Genève du 18 au 21 septembre 2014. Il présentera une nouvelle vidéo produite par le Centre d’Art Contemporain Genève.

 

Felix Melia, communiqué de presse