Genesis P-Orridge, Charles Atlas

29.03 — 31.03.13

VENDREDI 29 – DIMANCHE 31 MARS 2013

 

A l’occasion d’Electron – Festival des cultures électroniques de Genève – le Centre d’Art Contemporain Genève rend hommage à deux figures majeures de la scène musicale, performative et cinématographique new yorkaise. GENESIS BREYER P-ORRIDGE et CHARLES ATLAS ont traversé les âges et les styles, sans jamais être influencés par les goûts dominants, en se réinventant sans cesse et en restant toujours fidèles à leur liberté d’expression et à une totale autonomie de choix. Deux invités d’exception, qui avec des pratiques artistiques différentes, ont su traverser trois décennies de musique: de la scène artistique expérimentale des années 1980 jusqu’à aujourd’hui.

Avec la collaboration de Francesco Bernardelli

GENESIS BREYER P-ORRIDGE

(*1950, né à Manchester, vit et travaille à New York)

Genesis Breyer P-Orridge est un artiste, performeur, musicien et précurseur de la musique industrielle – genre hybride entre la musique électronique et le rock tourné vers l'expérimentation sonore – centré sur les thématiques déviantes, telles que la prostitution, la pornographie, l'occultisme ou les tueurs en série. Dès le début, Genesis Breyer P-Orridge affirme vouloir toucher le plus de personnes possible à travers son art et estime que la performance n'est pas le moyen le plus approprié. Il décide ainsi de se consacrer plus exclusivement à la musique, tout en gardant un aspect fortement performatif dans ses concerts. Il a fait l'objet de nombreuses controverses suite à ses performances conflictuelles des débuts, notamment avec Coum Transmissions à la fin des années 1960, puis avec le groupe Throbbing Gristle à la fin des années 1970. Ses travaux musicaux ultérieurs avec Psychic TV lui valurent une reconnaissance plus large, et même quelques singles à succès. Il a collaboré à la réalisation de plus de 200 productions musicales.

THEE MAJESTY
GENESIS BREYER P-ORRIDGE – Divination of Word
BRYIN DALL – Frequency of Truth

Créé en 1997, Thee Majesty est le projet commun du légendaire Ge¬nesis Breyer P-Orridge (Throbbing Gristle et Psychic TV) et de Bryin Dall (Hirsute Pursuit et 4th Sign of the Apocalypse). Genesis alimente la verve poétique, tandis que Bryin torture sa guitare en une sérénade pour les mots. Chaque performance est unique et un événement en lui-même. Il n'en existe jamais deux pareils! Une performance ad libitum qui ne trouve son existence que dans le temps et l'espace dans lesquels elle a lieu. Préparez-vous donc à un véritable voyage astral. Thee Majesty vous transportera dans des royaumes inconnus, qui ne peuvent être conjurés que par ces deux musiciens du Mot et du Son! Une expérience que vous ne serez pas prêts d'oublier et qui ne sera jamais répétée! Là où les autres artistes n'osent même pas s'aventurer, Thee Majesty excelle!

CHARLES ATLAS

(*1949, né au Missouri, vit et travaille à New York et à Paris)

Figure pionnière du film et de la vidéo, pendant plus de quarante ans, Charles Atlas a étendu les limites de ces médiums forgeant un nouvel univers composé d'une grande variété de genres, d'approches stylistiques et de techniques qui ont eu un impact considérable dans l'univers artistique new-yorkais. C'est également un pionnier dans le développement de la danse – média, un genre où la performance est crée directement pour la caméra. Dans son oeuvre, le cinéaste et vidéaste a toujours privilégié les collaborations artistiques, en travaillant avec des artistes et performeurs importants tels que Leigh Bowery, Michael Clark, Douglas Dunn, Marina Abramovic, Yvonne Rainer, Mika Tajima et The New Humans, Antony & The Johnsons et, surtout Merce Cunningham, avec qui il a étroitement collaboré pendant dix ans. Atlas a également crée des installations vidéo, comme par exemple «The Hanged One», une œuvre inspirée par le symbolisme du Tarot et la culture fétichiste, qui comprend la vidéo mais également des «rotoscopes», des mannequins mécaniques et des éclairages théâtraux.

PROGRAMME DE FILMS DE CHARLES ATLAS

PUT BLOOD IN THE MUSIC, 75 min, 1989, v.o anglais

Document culturel plus qu'un documentaire, le film est un vif témoignage de la scène musicale urbaine new-yorkaise des eighties. Dans un collage musical couplant la performance et le commentaire, Atlas capture l'énergie et le pluralisme du milieu urbain, pour se concentrer sur des figures urbaines influentes telles que John Zorn et inclure des performances de Sonic Youth et Hugo Largo.

WHAT I DID LAST SUMMER, 12 min, 1991, v.o anglais

Les trois courtes oeuvres de cette compilation célèbrent la vie nocturne gay new-yorkaise au début des années 90. «Butcher's Vogue» a pour vedettes une serveuse, un serveur danseur de voguing, deux prostituées en fuite et un flic. Dans «The Draglinquents», les performances de deux drag queens sont superposées à des images clichés et à des films de body-builder des années 50. « Disco 2000 » mélange effets optiques homemade et séquences d'une foule sur une piste de dance et un poulet dansant.

TURNING, Featuring Anthony & The Johnson, 76 min, 2012, v.o anglais

Basé sur une tournée d'Anthony & The Johnson et de Charles Atlas, le film est un documentaire musical qui explore le coeur de la performance. A travers la synthèse des chansons et le portrait vidéo de treize femmes remarquables jouant sur scène, le film crée une expérience cinématique intime, qui explore l'identité, la transcendance et la révélation de l'essence.

GENESIS BREYER P-ORRIDGE

CONFÉRENCE

Vendredi 29 mars, 16h (salle de conférence, rez-de-chaussée).
A lieu en anglais avec traduction simultanée en français.
Entrée libre.

PERFORMANCE

Vendredi 29 mars à 20 heures (espace d'exposition, 2e étage).
En anglais/Entrée libre.

 

Charles Atlas

LECTURE

Dimanche 31 mars, 16h (salle de conférence, rez-de-chaussée).
A lieu en anglais avec traduction simultanée en français.
Entrée libre.

PROJECTIONS

Vendredi 29 MARS – dimanche 31 mars à 14 heures et 17h30
Cinéma DYNAMO (4e étage).
Entrée libre.

 

 
Subventionné par la Ville de Genève