James Richards

17.04 — 14.05.14

LANCEMENT LE JEUDI 17 AVRIL À 18H30

 

L’approche de James Richards dépasse les contraintes habituelles de la projection de films et vidéos: le matériel vidéo est traité comme une ressource de manipulation constante, et le travail émerge par un acte de reconstitution continuelle. Richards utilise diverses sources – internet, télévision, archives personnelles etc. -, et les assemble en séquences inédites, souvent émotionnelles et empreintes de lyrisme. Le mode de présentation de son travail varie entre les formats associés au domaine public – la projection ou le VJing – et la forme privée de la compilation.

James Richards présentera au Cinéma Dynamo 2 installations vidéos récentes: Rosebud (2013) et Not Blacking Out, Just Turning the Lights Off (2011/2012) ainsi que deux extraits de travaux plus anciens The Misty Suit (2009) et Untitled (Cinema Programme) (2006).

Rosbud (2013). La surface d’un étang entrecoupe des photographies sexuellement explicites, censurées par les surfaces grattées des images. Le familier et l’interdit se mêlent en une combinaison inattendue qui suggère la dissolution de la notion de surface et de toute signification culturelle.

Not Blacking Out, Just Turning the Lights Off (2011/12). Collage poétique, Not Blacking Out (…) réunit de nombreuses sources, de l’extrait vidéo à l’image rayon X. La bande-son mêle divers enregistrements, une mélodie fragmentée, la voix de l’artiste et la poésie de Judy Grahn. Richards approprie les genres du reportage, de la performance, du film romantique et mêle l’étrange, le sexuel et l’occulte dans des séquences arbitraires; l’origine des images n’est souvent plus identifiable. L’artiste joue sur les différents aspects de la représentation visuelle, brouillant la distinction entre perception sensorielle et représentation façonnée par les médias, et réaffirme le rôle de l’individu au sein de ces représentations.

James Richards vit et travaille à Londres. Ses expositions récentes incluent Frozen Lakes, Artist Space, New York, 2013; It is over there, Simone Subal Gallery, New York, 2013; James Richards, CCA Kitakyushu, Japon, 2012; Not Blacking Out, Just Turning the Lights Off at Chisenhale Gallery, Londres, 2011. Richards est l’un des artistes sélectionné par la Biennale de l’Image en Mouvement 2014.

DATES À NE PAS MANQUER

Lancement le: 17.04.14 à 18h30.

Exposition: 17.04 — 14.05.14

Horaires: mardi-dimanche, 11-18 heures, sauf mercredis à 16 heures (Animatou).