Prix Labo

Prix Labo du Centre d'Art Contemporain Genève

13.10 — 15.11.2016
Dans le cadre de Animatou, Festival International du Film d'Animation.
 

Pour cette nouvelle édition du Festival Animatou (6-15 octobre 2016), le Centre renouvelle son soutien au cinéma d'animation en remettant le Prix Labo du Centre d'Art Contemporain Genève. Le programme composé des 15 courts métrages expérimentaux en compétition internationale sera projeté en boucle au Cinéma Dynamo du 13 au 15 octobre. Des films libérés des contraintes de la narration, qui explorent différentes techniques pour créer leurs propres formes d'expression. Un vrai laboratoire d'images!

Offert par le Centre d’Art Contemporain Genève, ce prix d’une valeur de CHF 1000 sera décerné au meilleur court métrage par un jury composé de Laurent Guiraud, Christian Lutz, François Schaer.

 

Les Courts-Métrages

 

CHILIAD | Shu Cao | Chine | 2016 | 2’21’’

CHILIADCette animation, faite de mille plans fixes montre une fille qui marche en traversant 1000 ans de courant artistique.

 

 

 

 

 

O | Erick Oh | Corée/Usa | 2015 | 3’30’’

OTrois minutes pour illustrer le temps qui passe : de la création de l’univers à la progression de la vie, du chaos à l’ordre.

 

 

 

LOCKER X | Brian May | Allemagne | 2015 | 6’17’’

LOCKER XUn space opéra noir hypnotique inspiré des œuvres de Philip K. Dick, William Gibson et Lain Banks, dans la veine de Bladerunner et Ghost in the Shell.

 

 

IN THE WAVES | Ying-Fang Shen | USA | 2015 | 5’30’’

IN THE WAVESUne animation en tissu batik qui raconte le commencement de la vie d’un point de vue Microscopique.

 

 

 

 

LE BULBE TRAGIQUE | Guillaume Vallee | Canada/Québec | 2016 | 6’05’’

LE BULBE TRAGIQUEFermiers rotoscopiés, églises effritées, souvenirs mourants sous forme de couches de peinture, décomposition et collage sur émulsion filmique, comme des traces du néant.

 

 

 

IN BETWEEN IDENTITIES | Aleksandar Radan | Allemagne | 2015 | 6’05’’

IN BETWEEN IDENTITIESAvec un brin de voyeurisme, nous observons les personnages d’un monde virtuel, mis en sène par le réalisateur.Le film nous fait participer à ce jeu et cette simulation où les identités se confondent.

 

 

ERASE | Celia Eiid, Sébastien Béranger | France | 2015 | 7’31’’

ERASEErase s'inspire du jeu complexe de notre mémoire entre souvenir et oubli, deux mouvements aussi vitaux l'un que l'autre. Dans son dispositif, Erase exploite la technique d'animation classique, où chaque nouvelle image est générée par l’effacement d'éléments et l’introduction de nouveaux.

 

 

VITREOUS | Robert Seidel | Allemagne | 2015 | 3’24’’

VITREOUSLes sculptures virtuelles faites d’images abstraites sont comparables à des peintures en mouvement ou des sculptures vivantes.

 

 

 

—O| | Max hattler | Venezuela | 2015 | 4’

—OTriptyque de boucles abstraites inspirées par les motifs amérindiens Wayuu. Un mandala (O), symbolisant l'univers poursuit indéfiniment son expansion. Le vertical (|) symbolise la pluie, la croissance et la vie, et l’horizontal (-) représente la terre, la sécheresse et la mort.

 

 

 

4 MIN 15 AU RÉVÉLATEUR | Moïa Jobin-Paré | Canada | 2016 | 4'44’’

4 MIN 15 AU RÉVÉLATEURUne jeune femme voit et capture, développe, gratte et recoud des images. Techniques mixtes pour une ville en fragments.

 

 

 

TILT | Cecilia Lundqvist | Suède | 2015 | 5’06’’

TILTUn constat sur l' incapacité à comprendre l'état transitoire entre la vie et la mort.

 

 

 

 

URBANIMATIO | Hardi Volmer, Urmas Jõemees | Estonie | 2016 | 8’

URBANIMATIOPortrait poétique de l'évolution, de la dégénérescence, du vieillissement et de la constante régénération d'un milieu urbain anonyme.

 

 

 

MONKEY | Jie Shen | Chine | 2015 | 5’09’’

MONKEYL'histoire de l'art est un long récit qui nous raconte ce qui s'est passé mais est incapable d'ouvrir de nouvelles voies. Les peintures sur lesquelles les génies de l'art ont passé leur vie devient ici une image furtive. Le film repose sur le concept de l'attente, qui, comme l'art, est en soi une absurdité - un comportement incessant, sans fin ni finalité.

 

 

 

AGE OF OBSCURE | Mirai Mizue | Japon | 2015 | 3’45’’

AGE OF OBSCUREAu commencement du monde, lorsque tout n'était que formes incertaines. Il y eu d'abord la couleur, ensuite le son d'où surgirent des paysages abstrait.

 

 

 

DATUM POINT | Ryo Orikasa | Japon | 2015 | 6’41’’

DATUM POINTYoshiro Ishihara (1915-1977) était le poète du silence. Pour lui, le poème est «une impulsion pour résister à l’écriture».