Archive

Martin Boyce – Sans titre


Produite dans le cadre d’une exposition personnelle au Centre, cette édition limitée de Martin Boyce s’inscrit dans un projet que l’artiste écossais, lauréat du Turner Prize en 2011, a développé pendant près de deux ans, et qui s’inspire du livre “Chroniques de l’oiseau à ressort” de l’écrivain japonais Haruki Murakami. Même si certains environnements se réfèrent directement au roman, ce que Boyce emprunte véritablement à l’auteur basé à Tokyo est davantage une atmosphère émotionnelle abstraite, suggérée par les descriptions d’espaces suburbains où le temps semble être suspendu.

Le travail de Boyce explore l’héritage du design moderne et de l’architecture de la première moitié du XXe siècle, un héritage habité par le rêve d’une société meilleure, que les créateurs cherchaient en ce temps à accomplir par le biais de leur pratique. Ces rêves – aujourd’hui brisés – ont laissé dans leurs décombres des résidus de formes et d’idées que Boyce utilise pour nourrir ses sculptures, installations et peintures murales.

L’édition rehaussée au spray inclut un plan schématisé du troisième étage du Centre, ainsi que, disséminées sur toute sa surface et semblant dessiner un parcours possible dans l’exposition, les lettres qui composent le titre de l’exposition “A Lost Cat and Alleyways. Back Gardens, Pools and Parkways”. Ces lettres, comme d’ailleurs la plupart des œuvres présentées dans l’exposition, s’inspirent librement du motif de l’arbre de béton réalisé en 1925 par l’architecte Robert Mallet-Stevens à l’occasion de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes à Paris.

Visiter le 5e étage
L’espace digital du Centre d’Art Contemporain Genève
Visiter le 5e étage
L’espace digital du Centre d’Art Contemporain Genève
Votre panier