Archive



Ghiro Ghiro Tondo

Yervant Gianikian & Angela Ricci Lucchi
Ghiro Ghiro Tondo


A l’occasion de l’exposition A Few Thing I Cannot Leave Behind et en tant qu’hommage à Angela Ricci Lucchi (1942-2018), le film Ghiro Ghiro Tondo (2007) est présenté en boucle au Cinema Dynamo pour la durée de l’exposition.

Dans Ghiro Ghiro Tondo, Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi font appel à des matériaux trouvés au lieu de séquences trouvées : 10 000 jouets d’enfants en bois, étain, papier, tissu, craie ou cire défilent à la manière d’un catalogue. A première vue, ces objets bosselés apparaissent comme de simples jouets, présentés en différentes combinaisons : seuls, en paires, en groupes, en tableaux, en piles. La main des artistes les tient, les ouvre et les manipule avec le plus grand respect. Ces objets ont en réalité été trouvés dans les Dolomites, dans un village qui, jusqu’à la Première Guerre Mondiale faisait partie de l’Autriche. Ils servent de socle à une réflexion sur la valeur éthique et esthétique du cinéma actuel. Simplicité et recherche subjective en sont la clé, nous disent les deux artistes, sans oublier, cependant, la quête impérieuse de la vérité des choses, de la matière, du réel. L’apparition d’une figurine de Mussolini dans la séquence finale du film rappelle aux spectateurs les aspects historiques et politiques de l’oeuvre et évoque les ombres menaçantes du fascisme et du nazisme.

Image de couverture: Yervant Gianikian & Angela Ricci Lucchi, Ghiro Ghiro Tondo (still), 2007.

 

Visiter le 5e étage

Visiter le 5e étage
L’espace d’exposition virtuel du Centre

Visiter le 5e étage
L’espace d’exposition virtuel du Centre

Votre panier