Archive

Gianfranco Baruchello

Gianfranco Baruchello
Psicoenciclopedia possibile


« La Psicoenciclopedia possibile est construite comme si c’était un volume de l’Enciclopedia Italiana Treccani, mais elle ne l’est pas. » de G. Baruchello, 2020

Le Centre d’Art Contemporain Genève est heureux de présenter, pour la première fois au-delà des frontières italiennes, la Psicoenciclopedia possibile de Gianfranco Baruchello.

Gianfranco Baruchello (1924, Italie) est un artiste, cinéaste et écrivain, qui expérimente depuis la fin des années cinquante la transversalité des langages artistiques. Il produit notamment des courts-circuits entre des domaines et des territoires apparemment inconciliables tels que l’art et l’agriculture, ou encore le régime d’une société fictive et l’économie. Sa peinture appréhende l’incertain et utilise le blanc comme un champ du possible. Dans ces espaces, il imagine la coexistence de noyaux d’images et de mots, agencés dans toutes les directions. Ainsi l’écriture est présente d’une certaine manière dans l’ensemble de sa pratique et constitue l’essence même de l’œuvre présentée au Project Space (4e étage).

La Psicoenciclopedia possibile, projet imposant et complexe amorcé par Baruchello en 2017 et conclu en 2020, propose une sorte de déconstruction du système de l’encyclopédie sous la forme d’un imposant ouvrage de 816 pages. Commissionné et publié par l’Istituto dell’Enciclopedia Italiana fondata da Giovanni Treccani, le volume subvertit en réalité la structure d’une encyclopédie et réalise un système complexe qui connecte, à travers des confluences inattendues, 1200 entrées (dans la première partie du volume) et 200 planches d’images (dans la deuxième partie). Les entrées sont tirées d’écrits, publiés ou inédits, de notes et de transcriptions de rêves de l’artiste, tandis que les images sont le résultat d’un long travail de sélection et de montage à partir de sources diverses.
Baruchello met donc à l’épreuve, cette fois dans un livre, les systèmes d’organisation (causes, effets, séquences narratives, liens) du voir et du savoir. Comme dans tous ses autres travaux, de la peinture à l’objet, ou encore l’installation, l’encyclopédie aussi démantèle les liens le plus sûrs et les plus ancrés pour s’aventurer dans l’incertain, dans le possible, dans le « plaisir de penser », à travers une ars combinatoria qui n’exclut pas le différent ou l’insignifiant. Plus globalement, l’artiste interroge le XXIe siècle, s’introduisant dans la pluralité des points de vue possibles et mettant en évidence le fait que le savoir est finalement quelque chose de subjectif, toujours ouvert à interprétation.

En parallèle, le Cinema Dynamo accueille un programme de films réalisés par Baruchello entre 1968 et 2008, portant sur les processus de classification, d’archivage et d’inventaire, et dont le montage rappelle la procédure utilisée dans la Psicoenciclopedia.

Enfin, en complément de l’exposition, l’artiste genevois Ambroise Tièche – qui est également l’auteur d’un ouvrage encyclopédique auquel il se consacre depuis plus de dix ans : le Dictionnaire encyclopédique lacunaire – a organisé un programme de performances et de lectures qui « donneront une voix » à la Psicoenciclopedia, avec la participation de Cléa Chopard, Alix Debraine, Gilles Furtwängler, Federico Nicolao et Leonardo Pellicanò.

Ce projet d’exposition est conçu comme un ensemble organique, comprenant à la fois un catalogue, l’exposition au Project Space, le programme du Cinema Dynamo ainsi que les lectures et les performances visant à célébrer, malgré son incomplétude évidente – et, peut-être, nécessaire –, cet énième effort titanesque d’un artiste italien légendaire.

Cette exposition s’inscrit dans un cycle de présentations de la Psicoenciclopedia possibile initiées par la Fondazione Baruchello, bénéficiant du soutien de l’Italian Council (7ème  édition, 2019) visant à promouvoir l’art contemporain italien dans le monde par la Direction générale de la créativité contemporaine du Ministère italien du patrimoine. Après Genève, l’Encyclopédie de Baruchello sera présentée à la Bibliothèque Kandinsky – Centre Georges Pompidou à Paris (25 septembre – 24 octobre) et au CIMA à New York (6 décembre – 12 décembre).

Une première édition en français dédiée à la Psicoenciclopedia possibile est publiée à cette occasion. Elle comprend un extrait traduit des entrées ainsi que des essais offrant au public francophone une introduction essentielle à l’œuvre colossale entreprise par Gianfranco Baruchello. Une édition de poche de la Psicoenciclopedia possibile, sera également publiée par l’Istituto dell’Enciclopedia Italiana fondata da Giovanni Treccani à l’occasion de ce cycle de présentations et d’expositions. Ces deux éditions seront disponibles au Bookshop du Centre.

Une édition de poche de la Psicoenciclopedia possibile, sera publiée par l’Istituto dell’Enciclopedia Italiana fondata da Giovanni Treccani à l’occasion de ce cycle de présentations et d’expositions.

Cette exposition est organisée sous la direction artistique d’Andrea Bellini et Carla Subrizi avec la collaboration d’Ambroise Tièche.

Image de couverture : Psicoenciclopedia possibile de Gianfranco Baruchello.

Avec le soutien de

Sponsors

Sponsors

Sponsors

Sponsors

Sponsors

Visiter le 5e étage

Visiter le 5e étage
L’espace d’exposition virtuel du Centre

Visiter le 5e étage
L’espace d’exposition virtuel du Centre

Votre panier