Archive

Will Benedict

Will Benedict

Dialogue of the Dogs


Le Centre d’Art Contemporain Genève est heureux de présenter Dialogue of the Dogs, une exposition des œuvres de l’artiste américain Will Benedict, qui vit et travaille actuellement à Paris.

Dialogue of the Dogs est la première exposition monographique d’envergure de Will Benedict en Suisse – et l’une de ses plus ambitieuses. L’artiste occupera les deux étages du Centre pour y présenter des œuvres existantes et de nouvelles productions sous la forme de peintures, vidéos et installations.

L’imagerie chimérique de Will Benedict tire son inspiration de l’histoire de l’art comme de la littérature, de la publicité ou de la culture populaire. Les curieux personnages qui peuplent ses vidéos sont autant d’hybrides humains-animaux, qui superposent la représentation psychique complexe de personnages littéraires aux bizarreries anthropomorphes qu’utilise l’industrie du soda dans ses publicités. Il en résulte une étrange réalité alternative dans laquelle les personnes sont affublées de crêtes de coq et ont des oreilles à la place des yeux et les immeubles prennent la forme d’éléphants. À travers l’humour et le non-sens, l’artiste révèle ainsi le monde tel que nous l’avons créé et l’absurdité qui nous nourrit chaque jour.

Les thèmes de la désillusion, de la perspective et de la satire du pouvoir qui traversent Dialogue of the Dogs s’inspirent du « Mariage trompeur », récit du célèbre écrivain espagnol Miguel de Cervantès. Il raconte l’histoire d’un homme hospitalisé, fiévreux et délirant, qui rêve de deux chiens qui discutent. Les chiens content leurs observations. Ils se moquent de la civilisation – leurs maîtres sont des idiots, brutaux et corrompus – et alors que les rôles s’inversent, et que Cerventès accorde aux chiens la plus grande autorité morale, l’humanité devient « à l’image du chien », barbare et animale.

L’œuvre de Will Benedict ne cherche pas tant des réponses mais, au contraire, pose de nombreuses questions – sur la difficulté de se prendre au sérieux, la fausseté des hiérarchies morales, le souci d’être éthique, le problème de la sincérité et la valeur accordée à la stupidité. Il nous dépeint comme les animaux que nous sommes, mais avec la générosité d’une implication réciproque.

Le temps comme concept imprègne également la quasi-totalité des œuvres présentées, qu’il s’agisse d’un polaroid dans lequel on voit un bébé naître d’un œuf, d’un chauffeur Uber qui essaye de livrer à l’heure, tout en écoutant la chanson Time de Pink Floyd, ou encore du motif omniprésent d’une horloge que l’on retrouve dans Cafe Wha?. Comme l’affirme l’artiste : “le temps maintient tout ensemble”.

Cette exposition offre non seulement la possibilité de se plonger dans l’iconographie de Will Benedict grâce à l’image en mouvement, mais permet en outre d’exposer un grand nombre de peintures, photos et collages de l’artiste, réunis ici pour la première fois. Ces travaux sont cohérents avec le ton dont il use pour ses vidéos, et font référence au même monde dystopique, envisagé avec un brin d’ironie ; partout il nous semble entrevoir un jeu caché, un double sens ou une plaisanterie.

Will Benedict (*1978, Los Angeles) vit et travaille à Paris. Son œuvre a récemment fait l’objet d’expositions monographiques chez dépendance à Bruxelles, Balice Hertling à Paris, la Fondazione Giuliani à Rome, la Bergen Kunsthall et la Halle für Kunst Lüneburg. Benedict a fait partie des artistes invités à la Biennale de l’Image en Mouvement 2021, pour laquelle il a présenté, en collaboration avec Steffen Jørgensen, Restaurant 2, une œuvre commanditée pour l’occasion et montrée en avant-première au Centre d’Art Contemporain Genève.

Visiter le 5e étage
Visiter le 5e étage L’espace d’exposition virtuel du Centre

Visiter le 5e étage
L’espace d’exposition virtuel du Centre

Visiter le 5e étage
L’espace d’exposition virtuel du Centre

Votre panier