Archive

Biennale de l’Image en Mouvement 2018 – The sound of screens imploding

Biennale de l’Image en Mouvement 2018
The Sound of Screens Imploding


20 nouvelles œuvres conçues pour l’occasion et produites par le Centre d’Art Contemporain Genève

Sarah Abu Abdallah, Lawrence Abu Hamdan, Fatima Al Qadiri & Khalid al Gharaballi, Andreas Angelidakis, Korakrit Arunanondchai & Alex Gvojic, Neïl Beloufa, Meriem Bennani, Ian Cheng, Elysia Crampton, Pan Daijing, Irene Dionisio, Tamara Henderson, Kahlil Joseph, James N. Kienitz Wilkins, Ligia Lewis, Tobias Madison, Florent Meng, Bahar Noorizadeh, James Richards & Leslie Thornton, Eduardo Williams avec Mariano Blatt


La Biennale de l’image en Mouvement revient au Centre d’Art Contemporain Genève dès novembre. L’un des premiers événements en son genre, la Biennale de l’Image en Mouvement a été fondée en 1985 à Genève et repensée en 2014 comme une plateforme de production de nouveaux travaux. Pour cette édition 2018, l’exposition sera transformée en projet novateur qui présentera une extraordinaire série de films, performances et concerts afin de composer un environnement unique, vaste et immersif. Le concept de cette exposition, qui prend place sur plus de 2000 mètres carrés, répond à un principe fondamental : l’image en mouvement se déploie graduellement au-delà de l’écran. Elle englobe un kaléidoscope fascinant, où même le son est à même de la moduler.

Cette édition de la Biennale explore le statut de l’image en mouvement et explore le statut de l’image en mouvement et son format d’exposition. Elle s’appuyant sur l’idée du déclin de la projection sur écran, qui cède graduellement sa place à des environnements qui se réverbèrent avec l’écho rayonnant de leur implosion.

Insistant sur le potentiel captivant de nouvelles formes d’expression liées à l’image en mouvement, la Biennale de l’Image en Mouvement 2018 crée une série de dialogues avec des artistes de tous horizons et aux pratiques riches et variées.

Meriem Bennani, Lawrence Abu Hamdan, Fatima Al Qadiri & Khalid Al Gharaballi, Korakrit Arunanondchai & Alex Gvojic, Ian Cheng et Tamara Henderson créeront des installations inédites au cœur du Bâtiment d’art contemporain.
Ligia Lewis présentera en avant-première sa dernière création performative, ultime épisode d’une trilogie coproduite par la Biennale avec le HAU Hebbel am Ufer à Berlin ; la musicienne Elysia Crampton présentera une nouvelle œuvre en direct et l’artiste Pan Daijing créera une pièce de performance.
Dix films et vidéos monocanaux, réalisés pour projection en salle, ont été commandés à Sarah Abu Abdallah, Neïl Beloufa, Irene Dionisio, Kahlil Joseph, James N. Kienitz Wilkins, Tobias Madison, Florent Meng, Bahar Noorizadeh, Eduardo Williams (avec Mariano Blatt) et Leslie Thornton & James Richards. Ces films et vidéos, tout comme les installations de l’exposition sont toutes inédites, commandées et produites par le Centre d’Art Contemporain Genève pour la Biennale de l’Image en Mouvement. Lors de la semaine d’ouverture du 8 au 11 novembre 2018, une constellation d’évènements sera présentée dans des lieux partenaires à travers la ville de Genève.

La Biennale sera accompagnée par une série d’événements qui mettront en scène Nkisi, John T. Gast, Abyss X, Crystallmess et Angela Dimayuga.

Les commissaires de la Biennale de l’image en mouvement 2018 sont Andrea Lissoni, conservateur de l’International Art (Film) de la Tate Modern et Andrea Bellini, Directeur du Centre d’Art Contemporain Genève.

Visiter le 5e étage
L’espace digital du Centre d’Art Contemporain Genève
Visiter le 5e étage
L’espace digital du Centre d’Art Contemporain Genève
Votre panier